En cette année pas comme les autres, la hiérarchie est bousculée sur le marché du smartphone : Samsung remonte sur son trône aux dépens de Huawei, quand Xiaomi profite de la sortie décalée des iPhone.

msun

Le règne de Huawei fut de courte durée. Au deuxième trimestre 2020, le fabricant chinois avait détrôné Samsung, devenant ainsi le premier vendeur mondial de smartphones. Mais trois mois plus tard, son rival sud-coréen reprend sa couronne. Si l’on en croit les données statistiques d’IDC, de Counterpoint et de Canalys, Samsung a enregistré une forte hausse de la demande pour ses téléphones. De quoi reconquérir sa place de leader sur ce marché, et de doper ses résultats financiers trimestriels. Le chaebol vient en effet de boucler son meilleur trimestre de l’histoire, inscrivant un chiffre d’affaires record dans ses livres de comptes.

Sans les services Google, Huawei est à la peine

Si l’on analyse brièvement le duel que se livrent Samsung et Huawei, on constate que la situation a évolué à la défaveur du chinois. En effet, au trimestre précédent, Huawei était soutenu par une très forte demande sur son marché national, quand ses concurrents étaient encore impactés à l’international par les répercussions de la situation sanitaire sur la distribution.

Or, sur les mois de juillet, août et septembre, dans un contexte plus opportun, les livraisons de smartphones Huawei ont chuté de 7 %, tandis que celles de Samsung progressaient de 47 %. Sur un an, les ventes de mobiles Huawei ont même reculé de 24 %. L’absence préjudiciable des services Google sur ses terminaux a bel et bien de fortes répercussions sur la demande.

Xiaomi dame le pion à Apple

Autre changement d’importance dans ce classementnbsp;: Xiaomi retrouve une troisième place qu’il n’avait plus occupée depuis plusieurs années, devançant Apple pour la première fois grâce à une hausse de ses livraisons de 46 % sur un an. Il faut dire que dans le même temps, les ventes d’iPhone ont chuté de 7 %. Ce qui s’explique aisément par le fait que les nouveaux iPhone n’ont pas été lancés en septembre cette année –nbsp;la crise sanitaire ayant quelque peu chamboulé le calendrier d’Applenbsp;–, mais en octobre et le seront aussi en novembre.

Derrière suivent trois marques du groupe chinois BBK Electronics, à savoir Oppo, Vivo et Realme. Des marques qui, si on cumulait leurs chiffres de vente, se hisseraient à la deuxième place du classement, au coude à coude avec Samsung…