De nos jours, de nombreux responsables réseaux et datacenters envisagent d’utiliser un service cloud pour stocker et exploiter efficacement une plate-forme d’analyse big data en mode service. Mais il y a toujours débat pour savoir si le cloud public est la voie à suivre pour certaines analyses. Pour certaines applications de données volumineuses, le cloud public peut s’avérer plus coûteux à long terme et, en raison de problèmes de latence, plus lent que les solutions en cloud privé. 

En outre, il est souvent nécessaire, voire même obligatoire, de conserver les données dans ses locaux pour des raisons de réglementation et de sécurité. Pour répondre à cette demande, Dell EMC s’est associé à BlueData, le fournisseur d’une plate-forme logicielle conteneurisée pour les charges de travail liées à l’intelligence artificielle et aux données volumineuses, afin de proposer une solution big data as a service (BDaaS) on premise puisque installée sur le datacenter de l’entreprise. L’offre combine des serveurs Dell EMC, le stockage, les équipements réseaux et les services ainsi que le logiciel BlueData, tous optimisés pour l’analyse des big data.

Les coûts cachés du cloud public

« Il y a des compromis à faire entre l’informatique dans le cloud et l’informatique sur site », a déclaré Harold Kreitzman, vice-président des services consultatifs stratégiques chez Edison Group, qui effectue actuellement une analyse TCO sur les solutions Big Data Ready de Dell EMC. Certes, les services clouds publics permettent aux PME-PMI d’accéder aux ressources de calcul dont disposent les grandes entreprises aux budgets conséquents, sans avoir à supporter tous les coûts initiaux d’infrastructures, a ajouté M. Kreitzman. Cependant, « les services cloud facturent des choses que vous ne payez pas normalement avec une solution sur site, comme le transfert de données », a précisé M. Kreitzman. « Lorsque vos applications d’analyse tirent constamment des données du cloud, ces coûts peuvent s’additionner ».

Les services cloud sont en outre généralement proposés par régions géographiques et l’ajout d’une région supplémentaire peut entraîner une augmentation des coûts de plus de 20%, a ajouté M. Kreitzman. « Ironiquement, on pourrait penser que les solutions de cloud computing seraient moins chères, mais il s’avère que plus vous mettez de régions en place, plus cela devient cher », dit-il.

Une solution combinant matériels et logiciels

Avec un prix d’entrée de 800 000 $, les solutions Dell EMC Ready pour le big data ciblent principalement les grandes entreprises. En fonction de la configuration commandée, diverses technologies logicielles et matérielles de validation sont disponibles :

– Le logiciel BlueData EPIC : La plateforme EPIC de BlueData (abréviation de Elastic Private Instant Clusters) utilise la technologie des conteneurs Docker pour permettre aux utilisateurs de faire tourner des clusters Hadoop ou Spark virtuels en quelques minutes, indique la société, donnant aux analystes et scientifiques exploitant de grands volumes de données un accès à la demande aux applications, données et infrastructures. Les programmes packagés incluent Spark, Kafka et Cassandra.

– Des serveurs Dell EMC PowerEdge R640 ou R70xd reposant sur des processeurs Intel Xeon et associés à Red Hat Enterprise Linux. Le package propose également des accélérateurs GPU Nvidia Tesla V100.

 Des commutateurs avec le 5048-ON 25GbE doté de 48 ports 25GbE et six ports 100GbE ou 72 ports 25GbE. Le commutateur S3048-ON dispose de 48 ports 1GbE et 4x 10GbE.

Installation comprise dans le pack

Le pack BDaaS inclut également divers services dans le prix de base, ainsi que des options pour un support continu. « Nous offrons une expérience intégrale et holistique », a déclaré Kevin Gray, directeur du marketing produit chez Dell EMC, lors de la conférence Strata Data à New York mardi. « Nous faisons l’installation, et c’est plus que cela, nous avons nos services Accelerate, qui non seulement l’accompagnent, mais aident aussi les clients avec leur premier cas d’utilisation et à comprendre la feuille de route pour faire évoluer les cas d’utilisation au fil du temps ; nous les aidons donc à comprendre comment mieux utiliser leur analytique dans leur environnement » .

Entre autres choses, le paquet Dell EMC BDaaS vient également résoudre un problème typique dans les entreprises, indique le dirigeant. Souvent, une entreprise met sur pied une solution analytique big data pour un groupe d’analystes ou de spécialistes des données, pour ensuite se tourner et réaliser un autre projet pour un autre groupe d’utilisateurs. « Au fil du temps, l’entreprise se retrouve à réaliser de multiples projets et à répliquer des données encore et encore », a déclaré M. Gray. L’offre Ready Solutions vient justement consolider les logiciels, les données et le matériel, tout en réduisant les coûts et les efforts de développement d’applications, a-t-il ajouté.