Rémi Jacquet
Peu à peu, le smartphone est passé de mobile intelligent à véritable centre nomade de nos vies numériques. Parce qu’il est décliné en centaines de modèles pour autant de tailles d’écrans, puissances et budgets, voici de quoi y voir plus clair.
Appels, SMS, captation vidéo Full HD, Ultra HD, écrans hyper définis Quad HD, réseau 4G LTE, console de jeu performante… À force d’évolutions, celui qu’on présente comme le parfait couteau suisse numérique est devenu indispensable ou presque. Il s’en vend plus d’un milliard par an dans le monde, 18,2 millions en France et, toujours dans nos contrées, 50 % des habitants de 11 ans et plus en possèdent un.

La marche en avant du mobile intelligent est inexorable et compte plus de 150 marques actives, même si deux mastodontes, Samsung et Apple, se livrent une bataille sans merci pour la grande majorité du gâteau. La baisse de 53 % du prix moyen en 5 ans (238 € en 2014) et l’arrivée de marques chinoises qui allient désormais qualité et tarif agressif ne sont pas étrangères à ces explosions permanentes de la demande ET de l’offre.

LES POINTS CLÉS
Définir son usage
Identifier son besoin est primordial, pour ne pas se diriger vers un produit trop limité ou trop compliqué. Jeu et photo poussés : il vous faut de la puissance. Candy Crush et un e-mail de temps à autre : pas besoin de débourser 500 €.

Écran : la taille compte
De nos jours, on trouve de toutes les tailles d’écran, mais surtout du 5 pouces (12,7 cm) ou plus. Attention à la définition ; pour un confort de lecture optimal, mieux vaut se tourner au minimum vers de la Full HD (1 920 x 1 080 pixels).

Clic-clac dans la boîte

Le capteur photo a beaucoup évolué. En plus du flash Led, on peut y trouver un stabilisateur optique et des définitions allant jusqu’à plus de 20 mégapixels. Pour des « super selfies », privilégiez un capteur avant d’au moins 8 Mpx.

Systèmes d’exploitation
Plusieurs OS sont au menu. Android et iOS incarnent l’écrasante majorité du marché. Windows 10 Mobile ne pèse plus grand-chose, Firefox OS et BlackBerry 10 ont disparus. Chacun a ses avantages et inconvénients, mais l’environnement applicatif fait souvent la différence.

Indice DAS
Il exprime le rayonnement électromagnétique d’un smartphone et l’absorption par le porteur. La norme oblige à ne pas dépasser 2 W/kg. De nombreux mobiles tournent autour de 0,4 W/kg, mais un certain nombre sont encore au-dessus de 1 W/kg.

NOS PROCÉDURES DE TESTS
Nos tests de smartphones reposent sur un grand nombre d’observations, établies notamment au sein de notre laboratoire. Nous évaluons ainsi la qualité de l’écran — son rendu des couleurs (delta E moyen), contraste, niveau de luminosité ou encore sa capacité à rester lisible en extérieur (réflectance) ; la qualité photographique, grâce à des tests partagés avec le pôle Photo ; ou encore la section sonore (haut-parleur, casque), dans notre studio Son. L’autonomie est appréciée via une application propre, collant au mieux aux usages mobiles moyens des